bordure

Entre Taude et Bellebranche est une association loi 1901 dont l’objet principal est :

« … de rassembler des personnes physiques ou morales afin de défendre l’environnement du bassin versant  de la Taude et de la forêt de Bellebranche. En particulier sur les communes de Saint-Brice – Bouère – Grez-en-Bouère – Saint-Loup-du-Dorat – Beaumont-Pied-de-Bœuf – Bouessay – Le Buret et Longuefuye » (extrait des statuts).

Elle a été créée le 15 décembre 2003 à l’occasion d’un projet de deux carrières dont l’implantation en lisière de la forêt de Bellebranche et sur les bords de la Taude menaçait un environnement historique et écologique de grande valeur.

Aujourd’hui, nous siégeons à la CSS de la société APROCHIM mais également à d’autres commissions ( comité de surveillance de la carrière MEAC du Bois Jourdan et comité de pilotage du CRE du bassin de la Taude).

Depuis le début de l’année 2011, nous sommes aussi affiliés à FE53 qui est une fédération départementale d’associations locales oeuvrant pour le respect et la protection de l’environnement.

8 OCTOBRE À 10H – PROMENADE/DISCUSSIONS – LE BOCAGE ET SA BIODIVERSITÉ SONT-ILS DES ATOUTS POUR L’AGRICULTURE?

Nous avons souhaité organiser un événement symbolisant une de nos préoccupations écologiques et pour laquelle nous menons notre combat associatif : le bocage et sa biodiversité.

Nous vous invitons à y participer comme nous l’avons fait auprès des élus locaux de notre secteur (Ballée, Beaumont-Pied-de-Bœuf, Bouère, Bouessay, Grez-en-Bouère, La Cropte, Le Buret, Saint Brice-Les Agets, Saint-Charles-la-Forêt, Saint Loup du Dorat) ainsi que du Président et des conseillers communautaires de la Communauté de Communes du Pays de Meslay-Grez. L’invitation qui leur a été adressée est jointe ci-dessous.

 Par votre engagement sur une des communes jouxtant la forêt de Bellebranche et son bocage, vous avez forcément été confrontés aux enjeux de protection du bocage.

Il y a trois ans déjà une modification du Plan Local d’Urbanisme (PLUi) de la Communauté de Communes du Pays de Meslay-Grez a mis cette préoccupation au coeur de son action.

Récemment, son Président nous a informés qu’une modification de ce PLUi allait rapidement être engagée pour notamment mettre à jour des documents cartographiques erronés empêchant trop souvent d’aboutir à la protection souhaitée. C’est une nouvelle occasion d’améliorer la prise en compte de notre bocage tout en veillant à ce qu’il ne fasse pas obstacle à l’agriculture.

Pour notre association, protection ne veut pas dire mise sous cloche du bocage. Il doit par nature (car c’est une construction de l’homme) rester compatible avec une agriculture capable de nourrir les hommes. Mais l’agriculture se doit d’adapter ses pratiques pour le respecter et en retour bénéficier de tous ses bienfaits agronomiques. En effet, la biodiversité qu’il abrite n’est pas sans effet bénéfique pour la ferme qui en bénéficie.

Pour tenter de voir avec vous comment il est possible de tenir les deux bouts de la chaîne « nourrir les hommes » et « respecter le bocage », Entre Taude et Bellebranche vous invite, ainsi que vos collègues élus au conseil, conseillers municipaux et communautaires, à venir réfléchir et partager vos compétences et vos expertises sur la thématique suivante :

LE DIMANCHE 8 OCTOBRE DE 10H00 À 12H00 ( Accueil – visite – pot/discussion)

CHEZ ISABELLE ET RODOLPHE DOINEAU

EARL des DORINES

LA BENICHERE

BOUERE 53290

(entre Bouère et St Charles-la-Forêt, sur la route du Cotillon Rouge)

Quelques mots sur l’EARL des DORINES:

Une exploitation de vaches laitières en production de lait biologique, économe et autonome. Les 55 vaches pâturent 75 ha sur les 95 ha que composent l’exploitation.

Le passage d’un système conventionnel (maïs-soja) à un système herbager s’est effectué en 2013, puis en système biologique en 2017.

L’exploitation labellisée «Label Haie» compte environ 17 kms de haies et est adhérente de la SCIC Bois Mayenne Énergi qui achète le bois déchiqueté.

La ferme adhère à l’association « Paysan de Nature » représentée en Mayenne par MNE. Réalisation d’un « diagnostic biodiversité » en 2021 avec Biolait